© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Définition

L'ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’emploie à déterminer les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l'ensemble des structures du corps humain.

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l'état de santé et ainsi entraîner gênes ou douleurs.

Parfois, quand ces pertes de mobilité sont moindres et peu nombreuses, le corps peut trouver par lui-même les solutions pour se rééquilibrer, ce qui explique que certaines douleurs disparaissent seules au bout de quelques jours. C'est le principe d'auto-guérison du corps humain, sur lequel est fondé l'ostéopathie.

Cependant quand les tensions se sont accumulées, le corps n'est plus capable de se rééquilibrer et c'est alors qu'apparaissent des douleurs plus importantes ou qui persistent.

Le rôle de l'ostéopathe est "d'enquêter", de trouver dans le corps humain ce qui explique le motif de la consultation, puis d'effectuer les corrections nécessaires afin d'apporter au corps les moyens de s'auto-équilibrer par la suite.

Pour cela l'ostéopathe utilise ses mains, outil d'analyse et de soin, mais aussi les informations données par le patient sur le motif de la consultation et sur ses antécédents médicaux.

Cette enquête se fait selon un autre principe fondateur de l'ostéopathie : la globalité. L'ostéopathie assure une prise en charge globale de chaque individu, incluant toutes les informations physiques présentes ou passées. Voilà pourquoi l'ostéopathe pose aussi ses mains sur des zones plus éloignées de l'endroit douloureux ou pose des questions sur toutes les sphères du corps humain, quelque soit le motif de votre consultation.

Avant tout, l'ostéopathie a un rôle de prévention : Il est bien de consulter une ou deux fois par an un ostéopathe, même si tout va bien, afin de prévenir les tensions pour un mieux-être au quotidien. Des traumatismes, physiques ou émotionnels, anciens ou passés inaperçus, sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses même plusieurs années après. L’ostéopathe fait prendre conscience à chacun qu’il est responsable de son capital santé qu’il peut préserver par un suivi ostéopathique régulier.

 

L'ostéopathie nécessite une connaissance approfondie de l'anatomie, de la physiologie et des pathologie du corps humain, ainsi que des compétences spécifiques pratiques pour aborder sans danger et efficacement chaque patient.

L'ostéopathie oui, mais pour qui?

L'ostéopathie peut concerner tous les âges de la vie, du nourrisson à la personne âgée (femmes enceintes et sportifs compris).

La prise en charge est adaptée selon l'âge, la morphologie et la physiologie de chaque patient.

Je choisis toujours les techniques qui respectent le confort et la volonté du patient.

Attention ! Il existe des contre-indications absolues et relatives au traitement ostéopathique :

  • les anomalies congénitales

  • les stades inflammatoires

  • la fièvre

  • l’ostéoporose sévère

  • les tumeurs

  • les infections

  • les fractures

 

L'ostéopathe se doit donc en premier lieu de savoir reconnaître ses situations, en fonction des informations données par le patient et des symptômes qu'il présente, afin de toujours respecter son champ de compétence.

Et pour quoi?

L'ostéopathie présente un grand champ d'action :

  • le système orthopédique et locomoteur : entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, costalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes, douleurs maxillaires...

  • le système neurologique : névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatiques…

  • le système cardio-vasculaire : troubles circulatoires des membres inférieurs, congestion veineuse, hémorroïdes, palpitations, oppressions…

  • le système digestif : ballonnements, hernie hiatale, flatulences, troubles hépatobiliaires, colites, constipation, ptôse d’organes, digestion difficile, gastrites, acidité gastrique…

  • le système O.R.L. et pulmonaire : rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites, asthme, bronchiolites…

  • le système neuro-végétatif : états dépressifs, d’hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie…

  • les séquelles de traumatismes : fractures, entorses, chutes, accidents de voiture...

Comment se déroule une séance?

La séance commence par une anamnèse : C'est le temps où le patient exprime ses symptômes, et où l'ostéopathe pose diverses questions, pour bien comprendre le motif de consultation et les attentes du patient, mais aussi s'assurer que cela correspond bien aux limites de ses compétences.

Ensuite, l'ostéopathe effectue si nécessaire des tests médicaux cliniques afin d'exclure toute pathologie qui serait du ressort du médecin en première intention.

Puis interviennent les tests ostéopathiques, qui permettent de déceler les pertes de mobilités et d'établir un schéma fonctionnel: C'est le temps de "l'enquête".

Enfin, l'ostéopathe effectue les corrections nécessaires au rétablissement de la physiologie du patient. C'est le temps de traitement.